UNICEF : briser le silence autour de la santé mentale des jeunes

A l’occasion du Sommet mondial de la santé mentale, l’UNICEF a publié le rapport "La situation des enfants dans le monde 2021 - Dans ma tête : Promouvoir, protéger et prendre en charge la santé mentale des enfants", qui constitue l’analyse la plus complète menée par l’UNICEF sur la santé mentale des enfants, des adolescents et des personnes s’occupant d’enfants au XXIe siècle. Si la pandémie de COVID19 a fait naître des préoccupations concernant la santé mentale d’une génération d’enfants, cette crise ne reflète toutefois qu’une infime partie des problématiques rencontrées en matière de santé mentale – la partie émergée d’un iceberg. Selon les estimations disponibles les plus récentes, plus d’un adolescent sur sept âgé de 10 à 19 ans dans le monde vivrait avec un trouble mental diagnostiqué. Près de 46 000 adolescents se suicident chaque année, ce qui en fait l’une des cinq principales causes de décès pour cette tranche d’âge. Parallèlement, des écarts significatifs persistent entre les besoins en matière de santé mentale et les financements consacrés à cette problématique. D’après le rapport, seuls 2 % environ des budgets publics alloués à la santé sont affectés à la santé mentale dans le monde. Le rapport pointe en outre : le coût de l’inaction, l’insuffisance des investissements actuels, les méfaits de la stigmatisation, les facteurs de risques, certaines pratiques parentales, le rôle de l’école, l’impact des crises.
Télécharger la synthèse (en français) et le rapport (en anglais) ici.