Santé en population carcérale

 

La santé mentale et physique en population carcérale reste un sujet préoccupant de nos jours pour le milieu médical comme pour les politiques. Quelques études ont déjà été réalisées, mais les résultats diffèrent selon la méthodologie. D’autre part, il n’existe pas d’étude standardisée récente sur la santé des personnes incarcérées dans les prisons du Nord-Pas-de-Calais. Néanmoins, des études comme l’enquête Santé Mentale en Population Générale (SMPG) (DRASS NPdC 2008) montre que la population de cette région présente un état de santé mentale plus fragile que la moyenne de la population française (36 % contre 32 %). Il serait donc pertinent de penser que l’état psychique des personnes arrivant en milieu carcéral dans cette région soit aussi fragile.

Objectifs

L’objectif principal de l’étude est d’évaluer la fréquence des troubles psychiatriques chez les arrivants en milieu pénitentiaire dans la région Nord-Pas-de-Calais et secondairement de comparer les résultats avec ceux de la  population générale dans l’enquête SMPG.

Cette étude a été conçue par le CHRU de Lille et le CCOMS, et expertisée par la Fédération de Recherche en Santé Mentale (F2RSM) Nord-Pas-de-Calais.

Investigateurs

  • Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS) Lille Métropole :
    • Docteur J.L. Roelandt, PH et Directeur du CCOMS
    • Docteur G. Tasnière, PH et Chargée de Mission CCOMS
    • I. Benradia, Psychologue et Chargée de Mission CCOMS
  • Docteur S. Bisac, PH, EPSM Agglomération Lilloise
  • Fanny Carton, Psychologue, SMPR Loos-Sequedin, CHRU de Lille.

Comité de pilotage

  • Professeur V. Hédouin, Médecine Légale (Inter-UCSA Nord-Pas-de-Calais)
  • Professeur A. Duhamel et J. Salleron, Unité de Biostatistique (Centre d’Etudes et de Recherche en Informatique Médicale)
  • Docteur C. Lahoute, Médecin Inspecteur Régional (Agence Régionale de Santé du Nord-Pas-de-Calais)
  • Monsieur A. Jego, Directeur de la DISP de Lille (Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires)

Formation

2 sessions de formation à la passation du MINI ont été réalisées auprès de 22 enquêteurs, psychologues et infirmiers, répartis sur les 8 maisons d’arrêt participantes.

Bilan 2017

Les inclusions ont été clôturées le 10 mars. L’échantillon validé est composé de 652 individus recrutés dans 8 maisons d’arrêt du NPdC participant à l’étude :
 

 

Prévisionnel

Réel-invalidé

Sequedin

153

153

Annoeullin

77

77

Arras

58

57

Dunkerque

40

40

Longuenesse

97

96

Douai

80

80

Valenciennes

84

83

Maubeuge

66

66

Total

655

652

 

Un rapport d’étude détaillé a été rédigé, ainsi qu’un résumé (à consulter ici).

Restitution

Une présentation des premiers résultats de l’enquête a eu lieu le 20 novembre au Pavillon Saint Sauveur à Lille, en présence des différents partenaires ayant contribué à la réalisation de cette étude. Cette présentation a été suivie d’une table ronde croisant les regards des politiques et des acteurs de terrain sur les soins de santé mentale des détenus.  Lire l'article.

Publication

La publication princeps est en cours de rédaction.