Projet européen e-santé mentale

 

Plate-forme d’innovation et d’implémentation transnationale de la
e-santé mentale en Europe du Nord-Ouest

- Projet Interreg
- Durée : 3 ans (jusqu’à novembre 2019) - Budget total : 5.5 M€


6 pays – 10 partenaires

 

Hollande - Stichting Arq  / VU University Amsterdam / Interapy Nederland B.V. ; Angleterre - Mental Health Foundation ; Allemagne - Deutsche Gesellschaft für Psychiatrie und Psychotherapie, Psychosomatik und Nervenheilkunde (DGPPN) / Landschaftsverband Rheinland - Institut für Versorgungsforschung ; Belgique - Thomas More University College / ISW Limits N.V. ; Irlande - Mental Health Reform ; France - EPSM Lille Métropole - CCOMS

 

Contexte

Chaque année, près de 165 millions de personnes dans l'UE (38 % de la population) éprouvent un problème de santé mentale comme la dépression ou l'anxiété. Les maladies mentales présentent un fardeau économique et social énorme et croissant pour la société, ce qui représente 20 % de la charge de morbidité. Une e-santé mentale innovante et de haute qualité joue un rôle important pour faire face à ce défi sociétal. L'utilisation moyenne en NL, FR, DE, UK, BE et IE des solutions de e-santé mentale par les personnes souffrant d’un problème de santé mentale et les professionnels est actuellement de 8 %, ce qui est faible par rapport à d'autres secteurs de soins de santé, avec le niveau d’utilisation le plus bas en France (<1 %) et le plus élevé aux Pays-Bas (15 %).

 

Objectifs

L’objectif du projet E-men est de faire passer l'utilisation moyenne des produits de e-santé mentale de 8 % à 15 % sur ce public et dans la zone concernée. Cela contribuerait directement à la capacité de performance et d'innovation économique de la région, grâce à la réduction des coûts de soins de santé, à une meilleure prévention, à de meilleurs soins et traitements, et via la croissance des PME dans le domaine de la e-santé. Afin de réaliser ce changement, une première plate-forme transnationale pour l'innovation et la mise en œuvre de la e-santé mentale est formée par des partenaires privés et publics.

 

Principaux résultats attendus :

• développement de 5 produits (2 dépression [troubles de l’humeur], 2 anxiété, 1 état de stress post-traumatique) – 1 produit pour la France

1) avec un coût raisonnable
2) axés sur les besoins exprimés par des usagers
3) élaborés à partir des bonnes pratiques recensées en matière de e-santé orientées vers des pratiques innovantes en santé mentale
4) mis à l’essai/testé dans les pays partenaires du projet

• une plate-forme de coopération transnationale pour l'innovation en e-santé mentale permettant de réaliser des tests et des développements de produits, et facilitant les échanges de «bonnes pratiques» concernant les contenus des produits

• une méthodologie de recherche économiquement efficiente et reposant sur des données probantes (evidence based) pour évaluer la qualité des produits de e-santé mentale

• soutenir 15 PME

• une recommandation politique transnationale pour une utilisation efficace à grande échelle des applications de e-santé mentale en Europe (intègre une contribution à la conception d'un meilleur cadre réglementaire pour la e-santé) à 5 réunions d’experts à faire en Fr

• sensibiliser à la e-santé mentale grâce à une stratégie de communication et à l’organisation d’événements : 18 séminaires transnationaux et 6 conférences (3 séminaires et 1 conférence pour la France). Objectifs : atteindre 4 000 professionnels et 70 000 utilisateurs potentiels.

 

E-santé mentale : premier séminaire français

Le premier séminaire organisé par le CCOMS et le GCS dans le cadre du projet européen E-santé mentale (eMEN) se déroulera le 13 juin 2017, au FIAP Jean Monnet à Paris. Titrée « E-santé mentale : définitions, enjeux, expériences », cette journée permettra de faire le point sur le contexte politique et législatif français, de définir les concepts et d’identifier les enjeux, d’évoquer les questions éthiques et anthropologiques soulevées par cette thématique, et de découvrir des expériences françaises et européennes. Rappelons que cet événement s’inscrit dans une série de 4 manifestations, les trois autres étant programmées comme suit : « E-santé mentale : nouveau rôle pour le thérapeute et empowerment des usagers » - Mars 2018 – Lille, EPSM Lille métropole ; « Quels projets pour la e-santé mentale ? » » - Décembre 2018 – CH Guillaume Régnier, Rennes ; « Comment les solutions d’e-santé mentale peuvent être efficaces pour améliorer les services de santé mentale ? », septembre 2019 – ministère de la santé, Paris.

Découvrez le pré-programme ici (inscription gratuite mais obligatoire, à partir du lien figurant sur le pré-programme. Nombre de places limité).

En savoir plus sur le projet...

 



6 février 2017, Mechelen, Belgique : conférence de lancement du projet
transnational e-santé mentale

Télécharger les présentations…

 

"Equité et e-santé mentale : la technologie numérique peut-elle nous aider à être en bonne santé mentale ?", tel est le thème du séminaire organisé le 28 avril 2017 à Belfast, dans le cadre du projet européen e-santé mentale. 

En savoir plus...