E-santé mentale

 

Pour l’OMS, la e-santé se définit comme « les services du numérique au service du bien-être de la personne ». De son côté, la Commission Européenne parle de « l'application des technologies de l'information et de la communication à l'ensemble des activités en rapport avec la santé ».

E-santé, télémédecine, promotion numérique de la santé... Derrière ces expressions se dessine une prise en charge de la santé transformée par l'usage des nouvelles technologies et leur mise en réseau. Du Dossier Médical Personnel aux applications santé sur smartphone, en passant par la télémédecine, on est aujourd’hui témoins d’une croissance exponentielle d’applications, objets connectés et offres de plateformes et services, en santé globale comme en santé mentale.

Le CCOMS a donc décidé d'investir ce champ en s'impliquant dans les projets suivants :

- Projet européen eMEN - Plate-forme d’innovation et d’implémentation transnationale de la e-santé mentale en Europe du Nord-Ouest

- Etude EQUME - Étude Qualitative des attentes, besoins et Usages des M-Health (technologie de e-santé en santé mentale) par l’Ensemble des parties prenantes

- Stop Blues : projet porté par Urc-Eco/Inserm visant à renforcer la prévention du suicide au moyen d'outils numériques et dont le CCOMS est partenaire

- ARPA : projet européens dont le CCOMS est membre et qui vise à développer un réseau international pour améliorer les soins pour les personnes âgées ayant des problèmes de santé mentale