CLSM et confinement : conséquences dans les Quartiers politique de la Ville

État des lieux national des CLSM en période de confinement & conséquences observées par les coordonnateurs dans les Quartiers prioritaires
 
Au cours de cette période inédite de confinement de l’ensemble de la population française en période de pandémie COVID-19, le CCOMS a développé très rapidement des outils pour appréhender le retentissement de cette crise sanitaire sur le fonctionnement de cette plateforme d’échanges, de coopération et de démocratie sanitaire que sont les CLSM.
 
Dès le début de la crise, un appel à communication des actions et des retours d’expérience des CLSM relatives à la prévention de l’impact du confinement sur la santé mentale a été mené. La conduite d’un groupe de travail a ensuite permis de dégager les questions essentielles, de les mettre en forme et de mener une enquête en ligne par auto-questionnaire auprès de l’ensemble des coordonnateurs des CLSM.
 
L’évaluation a porté à la fois sur l’état de santé mentale de la population générale, des personnes vivant avec un trouble psychique et des personnes vulnérables, ainsi que sur le niveau d’action des CLSM, en particulier dans les Quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).
102 coordonnatrices et coordonnateurs de CLSM représentant 121 CLSM ont répondu aux 24 questions de l’enquête entre le 28 avril et le 12 mai 2020.
 
Le CCOMS publie, sur la base des résultats de cette enquête, un état des lieux national des CLSM en période de confinement & une retranscription des conséquences observées par les coordonnateurs dans les quartiers prioritaires.
 
Date: 
Lundi, Mai 25, 2020