Organisation

 

Le CCOMS répond aux exigences de recherche et de formation définis par l’Organisation mondiale de la santé. Il est désigné tous les quatre ans par l’OMS, sur la base d’un programme pluriannuel. Le CCOMSa été redésigné Centre collaborateur par l’OMS pour la période 2014-2018, sur la base de quatre axes, appelés "termes de référence", dont voici la présentation :

I - Contribuer aux travaux de l'OMS pour la promotion des services de santé mentale communautaires

Le Centre Collaborateur de l’OMS :
• est basé dans un service de santé mentale intégré dans la Cité, validé par l’OMS International et l’OMS Europe comme exemple de « bonne pratique ».
• a été désigné par l’OMS Europe co-leader, avec le CCOMS de Trieste (Italie), pour la transformation des services en Europe et le soutien au développement de services de santé mentale intégrés et communautaires.
• est une plateforme pour des visites et des formations pour les professionnels, les politiques, les ONGs. Il accueille et coordonne des formations internationales et nationales.
• accompagne les pays francophones qui sont dans un processus de réorganisation de leurs services de santé mentale avec le soutien technique de l'OMS, et assure une assistance technique pour la mise en place des Conseils locaux de santé mentale.

II - Contribuer aux travaux de l’OMS concernant l’empowerment/autonomisation des usagers et aidants en santé mentale

Le Centre Collaborateur de l’OMS :
• soutient la promotion des indicateurs de l'autonomisation des citoyens et des usagers des services de santé mentale, dans le cadre des travaux menés par la Commission européenne et l'OMS (2008-2011). 19 indicateurs ont été définis dans les quatre domaines : Protection des droits de l'homme et lutte contre la stigmatisation et la discrimination ; Participation à la prise de décision ; Soins et d'évaluation de haute qualité ; Accès à l'information et aux ressources.
• contribue à la collecte de bonnes pratiques sur la responsabilisation, le développement de réseaux de bonnes pratiques en matière de santé mentale, à faciliter les échanges, à la promotion de toutes les initiatives et la diffusion des connaissances.
• participe au développement du QualityRights Tool Kit de l’OMS pour la promotion des droits des personnes handicapées, basé sur la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.

III - Renforcer les systèmes d’information et les connaissances en santé mentale

Le Centre Collaborateur de l’OMS :
• coordonne le processus de développement de la classification des troubles mentaux et du comportement de la classification internationale des maladies (CIM-11) dans les régions francophones avec :
   - le département de santé mentale et des addictions de l’OMS,
   - les CCOMS de Montréal, Genève et Casablanca, l’Université américaine de Beyrouth.
• assure quatre missions : Mobilisation et recrutement de professionnels de la santé mentale et de soins primaires dans le réseau mondial de la pratique clinique ; Coordination du processus de traduction de tous les documents de la CIM en français (les directives pour le diagnostic, vignettes et questions) pour les études cliniques ; Organise la mise en œuvre sur le terrain d’études cliniques dans les pays francophones ; Promeut la participation des usagers en santé mentale et des aidants en santé mentale dans la révision de la CIM-11.

IV - Aider l’OMS à lutter contre les comorbidités physiques associées aux troubles de santé mentale

La comorbidité des troubles mentaux et physiques est un domaine qui fait l'objet actuellement d'une attention croissante.
Le Centre Collaborateur de l’OMS :
• participe à la promotion d'une bonne santé physique et mentale pour les personnes atteintes d’un problème de santé mentale, en lien avec l'OMS Europe,
• participe au recueil et à l’analyse des données disponibles, ainsi qu’à l’élaboration de recommandations pertinentes sur la prise en charge de ces troubles via une revue de la littérature sur les comorbidités en collaboration avec le CCOMS d’Utrecht (Pays-Bas),
• participe à l’élaboration et à la diffusion des directives/recommandations sur l’amélioration de la santé physique des personnes souffrant de troubles mentaux, en partenariat avec le CCOMS de Trieste (Italie).

---

Par ailleurs, pour développer son action sur le territoire national, le CCOMS s'appuie sur un groupement de coopération sanitaire (GCS) pour la recherche et la formation en santé mentale.