6 mars 2020 - dernière conférence française du projet eMEN - Paris

Replay de la journée : 

Cliquez ici pour télécharger le programme détaillé détaillé de la journée Click here to download the detailed programme of event

Présentations des intervenants :

Contexte National et International / National and International Context

Formation des acteurs : défis, objectifs et perspectives / Training of stakeholders: Challenges, objectives, and perspectives

----------------------------------------------------------

Le quatrième et dernier séminaire français du projet Emen "E-santé mentale: formation des acteurs & évaluation des dispositifs" qui s'est tenu au Ministère de la Solidarité et de la Santé à Paris le 6 mars 2020 a réuni 150 personnes: professionnels de santé et pairs aidants, chercheurs et universitaires, acteurs du monde associatif, personnalités publiques, usagers de la santé mentale, entreprise du secteur privé  - venu de France, d’Europe ou du Canada...
En effet, l'événement a réuni les principaux acteurs de la santé mentale et des technologies numériques afin de mettre en avant les enjeux et les perspectives du secteur de la e santé. Les interventions de Laura Létourneau, déléguée ministérielle à la santé numérique, Marianne Perreau-Saussine, délégation ministérielle à la santé mentale et à la psychiatrie, ou encore, de Dan Chisholm, responsable du programme de santé mentale à l'OMS Europe, ont permis de clarifier la stratégie française et l’approche internationale de ce sujet pluridisciplinaire associant technique, éthique, confidentialité, financement, interopérabilité, éducation, etc.
Tous guidés par la volonté d'échanger et d'apprendre les uns des autres autour de la santé mentale, un cadre général sur le sujet aux niveaux national et international a été donné dans la matinée tandis que le reste de la journée a été consacré à l’état des lieux sur la formation des acteurs, ses défis, objectifs et perspectives ainsi qu’à  l'évaluation des outils en e santé mentale tant à travers les recherches menées sur le sujet qu’aux attentes des utilisateurs.
Conscient que le sujet la e santé mentale est au début de sa démocratisation notamment en France où l'on peut observer peu de formations pour les professionnels ou futurs professionnels de santé. La thérapie mixte est cependant cruciale à développer car elle développe l'accès à la guérison pour les usagers de la santé mentale éloignés des services des centres de santé mentale et réduit les barrières mentales que certains utilisateurs peuvent ressentir lors d'une psychothérapie classique.
Le projet Emen continuera à travailler sur ces questions spécifiques pendant sa phase de capitalisation de juin 2020 à décembre 2021 en fournissant notamment une boîte à outils et un programme de formations.